council

Union des Conseils Economiques et Sociaux et Institutions Similaires Francophones

Une nouvelle feuille de route pour l’UCESIF (2015-2016)

Le mardi 18 novembre 2014, la plupart des membres de l’UCESIF s’est réunie dans les locaux du Conseil économique, social et environnemental (CESE), à Paris, pour y tenir son Assemblée générale annuelle et son Conseil d’administration. La réunion a été ouverte par M. Delevoye, Président du CESE, puis a été présidée par le président du CES de Grèce, président de l’UCESIF, en présence de représentants du Bénin, de la République du Congo, du Gabon, de la Guinée, du Liban, du Mali, du Maroc, du Niger, de la Roumanie et du Sénégal . Animées par le secrétaire général de l’UCESIF, M. Doucin, les discussions ont principalement porté sur les activités des membres de l’UCESIF depuis la dernière Assemblée générale, notamment sur le sujet de la protection sociale, qui a été au centre du colloque de Niamey en septembre 2014, sur les moyens de promouvoir et de mettre en œuvre la Charte sociale de l’UCESIF, approuvée en 2012 à Rabat. Un projet de nouvelle feuille de route pour les années 2015-2016 a été élaboré de façon collaborative et adopté aux termes de la réunion. Après un déjeuner offert par le président du CESE français, le Conseil d’administration de l’UCESIF a déterminé le lieu et la date approximative de prochaines rencontres dans le cadre de l’UCESIF et approuvé les comptes de l’UCESIF présentés par le Trésorier, M. Tidjani, Secrétaire général du CESOC du Niger.

hall

Comment les gouvernements peuvent-ils encourager l'entrepreneuriat ?

Une population active est le secret d’une économie réussi pour n’importe quel pays. Quand le secteur économique se porte bien, le reste suit automatiquement. C’est pour cela que depuis quelques années, les gouvernements encouragent de plus en plus l’entrepreneuriat. Désormais, même une simple escort peut prétendre à un poste de chef d’entreprise si elle arrive à fournir les efforts pour le devenir.

Encouragement auprès des groupes cibles

Il est plus souvent facile de cibler les efforts à fournir quand on divise les entrepreneurs en petit groupe. Qu’il s’agisse de groupe d’escorts, d’étudiants, de chômeurs, voir même d’entrepreneurs déjà en activité… le gouvernement tente de multiplier les efforts et les aides en fonction des groupements d’individus afin d’affiner les aides et les actions qu’ils mettent en action. Cette catégorisation est extrêmement importante pour que chaque action menée puisse convenir à tous les entrepreneurs et aux différents domaines d’activités.

Actuellement, bien que les entrepreneurs en activité reçoivent aussi les attentions des gouvernements, les actions sont plus menées auprès des populations vulnérables comme les jeunes, qu’il s’agisse d’escorts ou non et les chômeurs pour pouvoir les intégrer facilement et plus rapidement parmi la population active. En général, il s’agit de leur fournir une orientation ou bien une formation, dont les couts sont couverts en totalité ou en partie par les gouvernements.

garden

Des aides financières possibles

Afin de favoriser l’entrepreneuriat, il peut arriver que les Etats injectent directement des capitaux dans le projet de l’entrepreneur. C’est une pratique assez courante dans les pays francophones. Le plus souvent, au préalable, ces bureaux spécialisés accompagnent l’entrepreneur dans le montage de son projet. Ainsi, une escort, même sans avoir suivi une formation précise peut présenter un projet viable. Il y a aussi les aides financières sous la forme d’avantages fiscaux qui sont désormais très répandus.

Afin de donner l’élan nécessaire à l’entreprise qui vient de démarrer, même s’il s’agit d’une entreprise d’escorts girl, il se peut que les gouvernements reculent par exemple l’année du premier prélèvement. Il y a également la possibilité de ne payer qu’un certain pourcentage sur la totalité de l’impôt à payer. Il y a aussi les abattements qui permettent de réduire la base imposable. Enfin, l’accès aux institutions financières a été également facilité pour les entrepreneurs, surtout ceux qui veulent emprunter à la banque ou dans le microcrédit.

Les aides indirectes du gouvernement

Pour les femmes d’Escort Directory et toutes les autres personnes disposant de bonnes idées, il y a également les concours que les gouvernements, souvent en partenariat avec des organismes privés, organisent de plus en plus ces dernières années. Ces concours, en plus de conforter l’entrepreneur dans l’idée que son projet est bien pensé, offre aussi une très grande visibilité aux yeux du public. Les entrepreneurs en participant à ce genre de concours bénéficient donc d’une publicité gratuite et à très grande échelle.

En général, les évènements de ce genre sont largement couverts par les médias. Pour soutenir l’entrepreneuriat, le gouvernement se sert aussi de ses connexions avec le secteur privé ou avec les autres pays. Une escort se lançant dans l’entrepreneuriat par exemple pourra se renseigner auprès de l’Union des Conseils économiques et sociaux francophones pour pouvoir profiter des pays membres de ce réseau. Selon les cas, elle pourrait avoir une formation d’un autre pays, des invitations ou encore des subventions suivant les accords passés.

Union des Conseils Economiques et Sociaux et Institutions Similaires Francophones 2017